La récolte des micrométéorites, réalités de terrain

Vous avez probablement lu à droite et à gauche qu'il suffit de passer un aimant dans les poussières de votre grenier, ou dans less boues déposer dans vos gouttières pour faire une belle récolte de météorites !

Alors lisez attentivement ces réponses, traduites de l'anglais, provenant d'imminents spécialistes de ces météorites miniatures que l'on présente comme des poussières d'étoiles filantes !

Pour commencer voici la réponse faite de l'éminent spécialiste Mike Zolensky qui étudie ces micrométéorites (appelées aussi poussières cosmiques) au sein de la la NASA. C'est la réponse faite à une personne qui postait des photos de ce qu'il pensait être des micrométéorites provenant des orionides, récoltées avec un aimant dans les poussières de ses gouttières. Bonne chasse aux micrométéorites ! Luc Labenne de Labenne Meteorites.  


Salut Brandon
Je peux essayer de répondre à vos questions. Beaucoup de personnes ont essayé cette technique dans le passé, et invariablement, ils ont constaté que le matériau rassemblé provient de la poussière terrestre soufflée par le vent provenant des déchets aéroportés provenant des centrales électriques fonctionnant au charbon, des avions.
Parmi les grains magnétiques collectés, le pourcentage de micrométéorites (donc de matériau extraterrestre)sont de moins de 1 sur un million. 
Les Orionides proviennent de Comet Halley, ses poussières entrent dans l'atmosphère à très grande vitesse (~ 80 km/s), on peut donc penser que toute la poussière de la comète s'oxyde, fond et est complètement vaporisé avec rien au sol donc.
Les matériaux magnétiques que vous avez probablement contiennent de la magnétite, qui est également attirée par l'aimant, et provient probablement principalement des centrales électriques au charbon. Désolé de te décourager. Il y a 25 ans, Bill Cassidy et Bob Wittkowski ont essayé votre expérience au pôle Sud,donc dans une région beaucoup plus propre que partout ailleurs aux Etats Unis. Ils sont venus avec essentielle ent pas de micrométéorites. L'année dernière nous répété cette expérience sur un atoll du Pacifique à grande distance, et même là, il faut avoir à chercher parmi des millions de grains terrestres pour trouver quelques micrométéorites. Mike   Michael Zolensky Centre spatial KT NASA Johnson Houston, TX 77058

Voici une autre réponse, traduite de l'anglais, à ce même Brandon provenant d'un autre spécialiste :

Je doute Brandon que vous voyiez des micrométéorites, et presque certainement pas des micrométéorites Orionides. Alors qu'il y a effectivement du fer dans la constitution de la poussière de la compète de Halley, cela reste un constituant à l'état de trace. Les micrométéorites orionides devraient être des silicates, pas les particules de fer.

Vous n'indiquez pas la taille des particules observées, mais typiquement les micrométéorites mesurent de 1 à 10 micromètre de diamètre. Il faut des mois, voire des années pour que ces particules arrivent sur le sol. Même une énorme micrométéorite - 100 um de diamètre - nécessiterait environ 100 heures pour atteindre le sol, de sorte que vous ne les verriez pas avant des jours après le pic des Orionides.

J'ai récupéré des particules très semblables à ce que vous décrivez (en utilisant un dispositif de collecte de micrométéorite construit comme décrit habituellement), et nous avons soumis les plus intéressants à l'examen sous un microscope électronique (avec analyse de dispersion). Tout s'est avéré être rien de plus que des débris de rejets industriels et pourtant je suis haut dans les Rocheuses où l'air a un très faible nombre de particules. Où vous vivez, je doute que vous ayez pu remarquer quelques micrométéorites noyées dans la vaste gamme de polluants industriels.

Chris

****************************
Chris L Peterson
Observatoire de Cloudbait
http://www.cloudbait.com