Chapitre IV - Les pseudo-météorites

 

La Terre a une diversité minéralogique formidable,  et il n’est pas rare de confondre une météorite avec une roche bien terrestre ! Voici quelques pseudo-météorites qui sont souvent confondues avec d’authentiques météorites.

 

 

 

1)   Les pseudo-météorites naturelles

 

Les marcassites (sulfures de fer)

 

Sous formes de nodules ou de fers de lances, les marcassites ont un aspect métallique brillant et clair, ou noir et mat (si elles ont subi une pseudo-métamorphose en hématite). Elles peuvent avoir une forme arrondie et bosselée, ou bien être géométriques et fines. Il est aisé de les confondre avec des météorites. En France, on en trouve surtout dans le Morbihan, dans le Nord-Pas-de-Calais, en région Champagne et en Haute-Loire.

 

Le fer natif, ou fer tellurique

 

Le fer natif est très rare, et ressemble à s’y méprendre à celui des météorites ! Il contient quelques traces de nickel, mais sa formule l’assimile exclusivement à la croûte terrestre. On le trouve généralement sous forme de traces dans des basaltes, mais il existe deux gisements : à Cassel, en Allemagne (aujourd’hui épuisé), et à Disko, au Groenland.

 

Le ferromanganèse, ou fer-miroir (spiegelsen)

 

Se trouvant naturellement en concentration locale (en France dans la Seine-Maritime, ou dans l’Aisne), ce feroalliage riche en manganèse est systématiquement confondu avec des météorites. Des productions avec des hauts fourneaux  forment des ferromagnétites, ou spielgeleisen (« fers miroirs »).

 

 

Goethite et Bauxite

 

Ces deux minéraux peuvent aussi être confondus avec des météorites. Les goethites se trouvent dans le Tarn, dans l’Indre, et possèdent de beaux éclats métalliques. Les bauxites sont quant à elles trouvées dans les Bouches-du-Rhône et dans le Gard, et peuvent présenter des structures intérieures rondes ressemblant aux chondres.

 

Les fulgurites, appelées aussi « pierres de foudre »

 

Les fulgurites sont du verre fondu résultant de l’impact de la foudre sur le sol, plutôt sur des sols sableux (riches en silice). De formes allongées, et se trouvent notamment dans les déserts aux sols sablonneux, comme dans le désert libyque.

 

 

 

 

2)   Les pseudo-météorites artificielles

 

Résidus de fonderie / Scories / Laitier

 

Les scories sont des résidus de traitements métallurgiques des minerais, pouvant faire penser à des météorites. La texture semble constituée de gros fragments de roche mélangée à du métal. Elles sont parfois recouvertes de « bulles », parfois rouillées, avec de formes assez torturées.

Suite au Chapitre 5 - Reconnaître différents types de météorites : astuces d'identifications