Luc Labenne de Météorites & Bijoux présente

 

Les météorites différenciées

 

_____________________________________________________________________________________________________

 

 

 

La spécificité des achondrites primitives consiste en une marque distinctive : une ligne de démarcation entre la matrice primordiale, et la matrice différenciée. Cette caractéristique est une résultante de la conservation des modèles isotopiques et des produits chimiques primitifs, héritée des précurseurs chondritiques. Ainsi, la texture globale apparaît changée de par la fonte partielle et le traitement igné modéré. Les achondrites primitives avaient pour origines des corps parentaux probablement trop petits pour amasser la quantité nécessaire d'Al26. Cet élément radioactif est responsable des transformations initiales, de la fonte et de la formation de tous les astéroïdes, planétésimaux et planètes dans notre système solaire. Un autre facteur nécessaire à la formation des achondrites est le manque de masse nécessaire pour conserver la chaleur initiale. Cette déficience induit un refroidissement rapide, produisant les achondrites, véritables témoins d’une différenciation non complète.

 

De plus grands corps avec assez de masse ont complété le processus de fonte et de refonte à divers degrés. Un cœur central, composé d’éléments plus lourds, comme le nickel et le fer, est séparé par une interligne. Cette séparation délimite le corps des éléments plus légers et des minéraux, surtout des silicates, formant pour leur part un manteau extérieur et la croûte.

 

Les planètes terrestres, comme Mercure, Vénus et Mars, sont les exemples parfaits d'un processus de différenciation complet. Notre propre Lune et quelques astéroïdes appartiennent au sous-groupe des corps parentaux différenciés. Des recherches récentes ont prouvé que quelques classes d'achondrites développées dans les différenciations présentent en réalité une croûte extérieure provenant soit de la planète Mars de planète, mais aussi de la Lune, ou de l'astéroïde Vesta, l’un des plus grands de notre système solaire.

 

Cependant, il a fallu la destruction de quelques mondes pour révéler leur degré initial de différenciation, pour établir une comparaison. Les échantillons de tels mondes, perturbés par des violents et des collisions cosmiques, sont ce qu’on appelle des sidérites. Ce terme désigne deux subdivisions : les météorites rocheuses et ferreuses et les météorites uniquement ferreuses. Certaines météorites à la fois rocheuses et ferreuses, comme les pallasites, sont connues pour leur beauté. Ces dernières sont les extraits de zones particulières du manteau du corps parent, là où silicates et métal se mélangent pour constituer des motifs fascinants. L météorites ferreuses quant à elles, sont reconnues comme étant des échantillons des astéroïdes différenciés présents lors dans les premiers jours de la formation de notre système solaire.

 

 

 

 

Pour en apprendre plus sur les divers types de classes de météorites, n’hésitez pas à parcourir nos différentes pages explicatives.

 

 

- Dr Luc Labenne

 

Membre de la Meteoritical Society

 

www.meteorites-et-bijoux.com